L'Eglise Sainte Marie

    

    L’église romane (monument historique) est bâtie en pierres de granit et par assises régulières sur une chapelle primitive datant de  938, et, de fait, le mur septentrional de l’église romane a englobé la muraille d’un édifice antérieur, dont on distingue encore la porte et une fenêtre.
    Elle fut reconstruite et consacrée au  XI et XII siècles dans le plus pur style Roman, le monument actuel comprend une nef unique et à abside semi-circulaire, avec six chapelles latérales qui, à l’exception des deux plus  orientales, ne font pas saillie à l’extérieur.
La voûte est en berceau brisé. La porte qui s’ouvre du côté du midi, est curieuse. Elle est ornée de deux colonnes et d’une archivolte encadrée dans un bandeau de modillons cubiques disposés en échiquier.
    Le clocher présente les marques de trois périodes de construction. La partie intermédiaire, fin XIIème a des fenêtres géminées pourvues de chapiteaux en marbre voisins de ceux du portail par le style et des sculptures en grés.
    A l’intérieur de l’église, un intéressant sarcophage de 1322 en marbre blanc de Céret, antérieurement conservé au château. Ce tombeau renfermait les restes de Dalmau de Castellnou, son épouse la Comtesse Béatrice de Castellnou et leur fils Pierre. Dalmau était le petit-fils de Jasbert, Vicomte de Castellnou, seigneur de Montferrer.

Le tombeau est porté sur quatre colonnettes. Une petite arcature plein cintre orne la partie antérieure dont le cadre est parsemé de l’écusson des Castellnou. Le couvercle est prismatique et à bouts rabattus : on y retrouve le même écusson. Ce tombeau n’a qu’un mètre 24 centimètres de longueur.
Les tombeaux de ce genre aux dimensions restreintes étaient destinés à recevoir les ossements après la décomposition des chairs. On les conservait dans les chapelles des châteaux.
Une croix en fer de la Passion du Christ y est exposée ; elle était portée en procession au XIXème siècle ainsi qu’un encensoir au poinçon de Perpignan, daté de 1637.
    Le beau retable du maître-autel de l’église de Montferrer fut exécuté de 1708 à 1725 (65), un encensoir en argent de 1687 ; une croix en fer forgé dans le cimetière et une cuve baptismale monolithique de granit.
    L’église présente le même plan que la chapelle Saint Martin de Corsavy, le clocher au Nord et le portail au Sud.