Certificat de vie

Les organismes étrangers qui ont besoin de vérifier périodiquement la situation

de leurs usagers, et notamment le non-décès, sont invitées à demander la production

 d’un certificat sur l’honneur.

Tel est le cas pour les personnes âgées auxquelles il est demandé de justifier de
leur état de vie pour continuer à bénéficier de leur pension ou pension de réversion.
Pour les administrations et organismes français, transmettre un acte de naissance récent.
Le certificat de vie devra être produit par le biais de 2 formulaires type, lorsqu’il
est destiné à une autorité étrangère (certificat de vie et certificat de vie-procuration).

1) CERTIFICAT DE VIE en présence de l’intéressé 

Pièces à fournir : (originaux avec photo permettant de reconnaître la personne)
Carte nationale d’identité
Carte de résident en cours de validité
Passeport
Les passeports délivrés par des autorités étrangères peuvent être acceptés pour justifier
de l’identité des personnes qui y sont mentionnées
Carte d’invalide civil ou d’invalide de guerre
Cas particulier du certificat de vie pour un mineur : Il convient d’ajouter à ces
mêmes documents concernant l’intéressé mineur :
 le livret de famille du ou des parents signataires
▪ou l’acte de naissance de l’enfant.
Coût : Gratuit.
Délai : immédiat.

2) CERTIFICAT DE VIE-PROCURATION 

Dans le cas où la personne concernée (le mandant) se trouve dans l’impossibilité de
se déplacer, un tiers (le mandataire) peut effectuer les démarches en ses lieu et place.

Celui-ci doit se présenter muni :
d’un certificat médical établi depuis moins de 48 heures, attestant que l’intéressé
est vivant, ou un certificat de présence à la maison de retraite ou en maison d’arrêt
de moins de 48h, certificat restitué au mandataire
de la pièce d’identité de l’intéressé
de la pièce d’identité du mandataire
Coût : Gratuit.
Délai : 1 à plusieurs jours.
En effet, dans un premier temps, le formulaire est remis au mandataire qui retourne
le faire signer par le mandant.
Le mandataire doit ensuite revenir au guichet et signe devant l’agent qui appose à
l’emplacement réservé le sceau de Montferrer, la date et sa signature.